Pour cette nouvelle dégustation en notre cave, nous avons reçu Christian Vœux, l'éminent œnologue-vinificateur du Château La Nerthe, le plus ancien domaine de Châteauneuf-du Pape (et également propriétaire du Domaine de l'Amauve sur Séguret).

IMG_5825

Au programme :
• Domaine de l'Amauve Blanc "La Daurèle" 2014 / Domaine de l'Amauve Rouge "Laurances" 2011 / Domaine de l'Amauve Rouge "Réserve" 2011
• Prieuré de Montézargues : Tavel 2014
• La Nerthe Blanc 2014 / La Nerthe Rouge 2011 / La Cuvée des Cadettes 2012.

Voici ce que nous avons écrit en présentation de la soirée :

Dans cette époque qui à le vin en poupe, on trouve de jeunes et trépidants vignerons qui bousculent les codes et c’est passionnant. Mais il faut jamais perdre de vue ses classiques et selon les adages, « il faut que jeunesse se passe », « la tradition, ça a du bon », « c’est dans les vieux tonneaux qu’on fait les meilleurs gibolins », nous rendons grâce ce soir au Château La Nerthe, qui est ni plus ni moins que le plus ancien domaine viticole de Châteauneuf. On trouve une première mention de La Nerthe au 16e siècle, puis en 1736, lors de la construction du château, à l’initiative du marquis Jean-Dominique de Tulle de Villefranche. Joseph Ducos en devient le propriétaire après l’épidémie de phylloxéra et va marquer l’histoire de Châteauneuf. Il replante une grande variété de raisins et c’est sous son influence que naît l’appellation aux 13 cépages. Et c’est encore lui, élu maire du village qui renommera Châteauneuf-Calcernier en Châteauneuf-du-Pape. Pendant la deuxième guerre mondiale, La Nerthe devient un poste de communication de l’aviation allemande. En août 1944, un raid de la Royal Air Force détruit les installations mais épargne miraculeusement le château. La Nerthe reprend son activité et son vin sera glorifié par les poètes provençaux, dont Frédéric Mistral en tête qui le qualifiera de « royal, impérial, pontifical ». Aujourd’hui, La Nerthe est passé dans l’ère moderne sous la baguette de la famille Richard, vous savez, les gringos qui fournissent en cafés tous les bars de la planète et Christian Vœux est depuis 2008 l’œnologue-vinificateur du domaine. Dit plus simplement : la Nerthe, c’est lui. Christian a passé 25 ans à Mont-Redon, une autre pépite châteauneuvoise, avant de se mettre à la hauteur du mythe. Et comme il a du temps libre, il est aussi le propriétaire du Domaine de l’Amauve, à Séguret, que nous allons goûter ce soir. Mesdames et messieurs, nous sommes fiers… et émus de consacrer une soirée au Château La Nerthe, un vin que même Louis XVI buvait à Versailles. Ça vous la coupe, non ? Allez, place à la dégustation avec Christian Vœux, à qui nous souhaitons la bienvenue et que je vous demande de recevoir comme il se boit.

 

IMG_5813IMG_5815

IMG_5819IMG_5822