Le Château La Canorgue en dégustation au Vin Devant Soi
 
C'était il y a peu et Nathalie Margan, du Château la Canorgue, nous a fait l'amitié de venir nous présenter ses vins. Belle dégustation (une fois de plus) d'un domaine bio jusqu'au bout des ongles, à la gamme riche de saveurs. Accompagnés des verrines de Chez les Filles, traiteur aux Halles d'Avignon, bien sûr !
 
Ce soir, nous partons dans le Luberon, avec un « e » et non un « é », nous sommes entre gens du crus. Nous allons à Bonnieux, plus précisément, peut-être le village le plus authentiquement provençal de la région, pas clinquant pour deux sous mais au charme discret avec ses ruelles voûtées, ses murs de pierres mangées par la mousse, son musée du pain et son église entourée de cèdres centenaires, d’où l’on peut admirer la vallée et le Ventoux. C’est donc ici, à Bonnieux, sur les fondations d’une villa romaine traversée par les eaux, que Jean-Pierre Margan exploite depuis quarante ans le domaine familial : 45 hectares de vignes au milieu des garrigues, sur un terroir en pleine santé. Cet amoureux de la nature est l’un des tout premiers en Provence à avoir converti son vignoble au bio, c’était il y a plus de 30 ans : pas d’engrais ni de produits de traitement chimiques, désherbage mécanique, vendanges de nuit pour garder la fraîcheur des raisins, levures indigènes et travail transparent en cave. La méthode est validée par Bruxelles qui octroie aux vins du domaine la mention vin biologique, ce qui signifie que le vin est bio à la vigne, comme à la cave. Ce travail sans concession se retrouve dans les vins où dominent la fraîcheur, le fruit, la finesse et la gourmandise. Car enfin, quand on évoque les vins du Luberon, on en revient toujours à la Canorgue, qui nous tient la grappe depuis toujours.
Si, au début, il n’y avait que Jean-Pierre, aujourd’hui, il faut dire Jean-Pierre et Nathalie Margan, père et fille unis par la même vision. Généreux, Jean-Pierre a laissé Nathalie prendre de la place et insuffler l’enthousiasme et la modernité de sa jeunesse dans ses cuvées. La Canorgue a su ainsi s’inscrire dans l’air du temps et suivre le goût des gens, en proposant des vins sains et digestes.
Nathalie Margan rentre tout juste du Cambodge et de Singapour où elle est allée présenter ses vins. Elle vous parlera de la propriété magnifique où elle travaille, de l’association des femmes VigneRhône dont elle fait partie, de Russel Crowe et de Marion Cotillard qu’elle connaît personnellement… mais comme le disent souvent les vignerons : Assez parlé, mieux vaut trinquer…

IMG_6446

IMG_6447

IMG_6451

IMG_6456

IMG_6460